Atomic Habits – James Clear

Sur Trimes, le regretté Laurent Vidal avait écrit une chronique dans lequel il racontait qu’il avait effectué une remise en question complète avec son coach après une course importante sur laquelle il avait fait un DNF :

« je ne voulais plus entendre parler d’objectifs à atteindre sur telle ou telle course, […] je voulais seulement me concentrer sur une régularité, au quotidien, et sur chaque course. »

Sur laquelle il concluait

« Le résultat n’est que la conséquence de l’implication quotidienne à l’entraînement. »

Dans son livre Atomic Habits, James Clear nous parle de l’intérêt d’ancrer un système d’habitudes plutôt que de se fixer des objectifs. Son raisonnement m’a semblé en ligne avec la chronique de Laurent Vidal.

En implantant un ensemble de comportements récurrents, on travaille sur un changement d’identité et on permet de ramener la réalisation ponctuelle d’un objectif à la validation d’une étape dans son cheminement de développement.

Plutôt que de se fixer l’objectif : « je veux faire tel triathlon en 1h55 », cela revient à dire « je veux devenir un triathlète compétitif », à penser/agir comme tel pour petit à petit le devenir.

En réfléchissant de telle manière, on liste rapidement un ensemble d’actions à mettre en place et/ou de comportements à supprimer pour s’améliorer progressivement dans sa pratique.

Mais prendre une habitude n’est pas si simple. Pour accompagner le changement, l’auteur propose 4 règles, que j’illustre ci-dessous au travers d’une nouvelle habitude que je souhaite prendre : 

aller courir chaque matin à jeûn .

Prise séparément, cela semble de simples dispositions dictées par le bon sens, mais il reste intéressant de rendre le processus « conscient ».

Rendre l’habitude évidente
Fixer une date et une heure régulière, en partant d’un comportement existant déjà bien ancré

Chaque jour à 6h00, je boirai un grand verre d’eau et j’irai courir

La rendre attractive
Intégrer un groupe social dont l’habitude à prendre est la norme, se donner des compagnons de route réels, accompagner l’habitude par un autre comportement agréable.

Je crée ou rejoins un groupe de coureurs matinaux, je suis la bonne communauté sur un réseau social (AdvancedRunning sur Reddit par exemple).
J’emmène mon chien avec moi (lui est toujours partant).
Je lance ma playlist Early Bird sur Spotify.

La rendre simple
Au début de la nouvelle habitude, commencer très modestement
Créer un environnement qui facilite le comportement souhaité, supprimer tous les freins à la réalisation de l’habitude.

Je prépare toutes les affaires la veille au soir, que je mets sur le passage dans l’entrée.
Les matins difficiles, je me fixe simplement le but d’enfiler mon short et mes runnings. Je commence par courir 15 minutes chaque matin, et j’augmente progressivement.
S’il pleut, je suis bien équipé, ou je fais la séance sur le tapis.

La rendre satisfaisante
Mettre en place un système où l’on visualise les jours où l’habitude a été tenue,
Récompenser immédiatement le comportement mis en place.

En terminant mon footing, je coche la date sur le calendrier. En arrivant, je savoure un bon petit déjeuner avec ma famille.

Une réflexion au sujet de « Atomic Habits – James Clear »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s